Immobilier locatif : pourquoi se lancer et que faut il savoir avant de se lancer ?

Toute personne ayant des projets, aussi bien personnels que professionnels, désire voir ses revenus se multiplier. Cependant, c’est au niveau des moyens que la plupart des particuliers ont un blocage. L’immobilier locatif est un domaine, bien que très lucratif, encore sous-estimé par bon nombre de gens. Probablement à cause des lourdes charges fiscales pesant sur le secteur immobilier français. Pourtant, nous vous assurons qu’investir dans le locatif en vaut vraiment la chandelle ! Voici quelques explications !

Avant d’investir : savoir définir quel genre d’investisseur on est !

Il existe différents types d’investisseurs, celui qui occasionnellement fait une ou deux acquisitions immobilières et celui qui va jusqu’à engager un expert pour s’assurer de faire les bons choix. Chacun d’eux a ses propres objectifs. Ils peuvent être similaires ou complètement différents l’un de l’autre.
Malgré cela, quelle que soit les moyens utilisés, le premier aussi bien que le deuxième type d’investisseur, espère accéder aux avantages suivants :
– une rentabilité locative ;
– une montée en valeur du bien sélectionné ;
– une économie d’impôt.

Une bonne raison de se lancer : presque pas de risques et des revenus assurés

Pourquoi l’immobilier locatif est un très bon placement financier ? Même si la fiscalité française peut sembler intimidante, sachez que les opportunités de défiscalisation sont nombreuses. Par ailleurs, outre l’obtention d’un revenu locatif, pensez à la plus-value obtenue en cas de revente.
L’investissement dans la pierre offre plus de garanties que les investissements spéculatifs. Mais il s’adresse à ceux qui sont prêts à s’engager dans la durée. Ceux qui ont besoin de gagner beaucoup sans faire preuve de patience devront investir dans la bourse. Et, ne pas avoir peur des risques auxquels ils exposent leur situation financière.
Selon quel critère principal choisir le patrimoine immobilier dans lequel investir
Un investissement immobilier n’a pas lieu d’être sans perception de loyers. Aussi, si vous souhaitez réussir dans ce domaine il faudra que vous sachiez vous mettre à la place de vos futurs locataires. Si donc, l’idée de vivre dans une maison ne vous fait pas envie, ne l’achetez pas. Pourquoi ? Parce que comme vous, personne d’autre ne voudrait y habiter. En conséquence, aucun locataire solvable ne vous paiera de loyer.

Investir dans le neuf ou l’ancien ?

Les deux options offrent toutes des avantages ! Le neuf est perçu comme un gage de confort et de sécurité. C’est normale, car les habitations modernes sont habituellement bien éclairées et dotées de dispositifs assurant un confort optimal (excellente isolation, etc. ). En sus, les espaces disponibles y sont très bien exploitées. Quels sont les mauvais côtés du neuf ? Les maisons neuves sont souvent localisées en périphérie, rare sont celles situées en centre-ville. Malheureusement, peu de locataires signeront pour un logement bâti dans une partie non desservie par les transports collectifs. Outre les transports en commun, la présence de commerces est également exigée. Par ailleurs, les constructions neuves sont bien plus coûteuses qu’un logement ancien. Pensez-y !
Les maisons anciennes sont, de leur côté, beaucoup moins chères par rapport aux logements neufs, mais la plupart sont situés en centres-ville. Ils sont donc adaptés à toutes sortes de locataires. Aussi bien aux grandes familles composées d’étudiants et de travailleurs qu’aux primoaccédants. D’autre part, beaucoup de locataires peuvent être emballés simplement par l’architecture soignée des maisons anciennes. Mais justement au niveau de l’aspect, il est nécessaire d’éviter toute construction inspirant méfiance et peur. Si l’isolation sonore, la surface des pièces et la qualité de l’éclairage ne vous conviennent pas, il vaut mieux passer votre chemin.